𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄𝐒 𝐃𝐔 𝐉𝐄𝐔𝐃𝐈 𝟎𝟑 𝐅𝐄́𝐕𝐑𝐈𝐄𝐑 𝟐𝟎𝟐𝟐

𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄𝐒 𝐃𝐔 𝐉𝐄𝐔𝐃𝐈 𝟎𝟑 𝐅𝐄́𝐕𝐑𝐈𝐄𝐑 𝟐𝟎𝟐𝟐

La Session Ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 3 février 2022 de 10H à 12H, sous la haute autorité de son Excellence Monsieur le Président du CNRD, Président de la Transition, Chef de l’État, Chef Suprême des Forces Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

I. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION

II. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DU MARDI 01 FÉVRIER 2022. 

III. RECOMMANDATIONS ET DÉCISIONS

  1. Au titre du premier point, Son Excellence Monsieur le Président de la Transition a rappelé l’importance qu’il attache à la récupération rapide des domaines de l’État. Cette action de récupération des domaines publics de l’Etat se fera sans passion et dans le respect scrupuleux des règles.

Le Président de la transition a informé le Conseil que les membres du Conseil national de la Transition seront installés le samedi 05 février 2022. A cette occasion, il sollicite le soutien de tous les membres du gouvernement pour une parfaite réussite de la transition.

Le Chef de l’État a annoncé la mise à la disposition de la Guinée par le Fonds Monétaire Internationale (FMI) d’un droit de tirage spécial (DTS) d’un montant de 150 Millions de dollars US pour lutter contre le Covid19.

Le Président de la Transition a instruit les ministres disposant de projets réalistes et à faible coût, de bien vouloir les inscrire dans leurs plans de développement sectoriel.

Aussi, Le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a mis un accent sur la salubrité et l’aménagement de la capitale, principalement les trottoirs et les marchés de Conakry.

Le Président de la transition a instruit le Ministre en charge des Infrastructures et celui de l’Habitat de poursuivre les grands travaux de voirie en vue de désengorger la circulation à Conakry. Il a insisté sur la nécessité de l’achèvement desdits travaux avant le début de la saison pluvieuse.

Le Chef de l’État a soumis à la réflexion du Ministère en charge de la Jeunesse et des Sports la faisabilité de l’organisation par la Guinée de la Coupe d’Afrique 2025. Il a chargé le Ministre de procéder à la recomposition du COCAN dans un bref délai.

Enfin, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a attiré l’attention du conseil sur l’urgence de faire l’état des lieux de la société Électricité de Guinée (EDG) afin d’améliorer la desserte en électricité des villes du pays.

Au titre du deuxième point de l’ordre du jour

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a fait le compte rendu de son déplacement à Fria dont l’objectif principal était de s’enquérir des conditions d’exploitation de nos mines. Aux dirigeants locaux de Russal, il a instruit l’obligation de s’aligner d’ici le 1e Mai sur les standards internationaux de lutte contre la pollution. Le Chef du Gouvernement a instruit le Ministre du Travail et de la Fonction Publique de lui faire un rapport sur les conditions de vie des travailleurs dans les 10 prochains jours.

Le Premier ministre a félicité les ministres qui ont élaboré la liste des Établissements Publics à caractère Administratif (EPA) relevant de leurs départements respectifs.  Il a exhorté les autres à en faire autant.

Pour finir, le Chef du Gouvernement a invité le Ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME à finaliser avec ses équipes les formalités relatives à la participation de la Guinée à Dubaï Expo.

 

LES RECOMMANDATIONS FORMULÉES AU CONSEIL DES MINISTRES

Au titre de la Communication relative à la commémoration de la journée internationale tolérance zéro aux MGF prévue le 6 février 2022

Il a été recommandé au Ministre de la Promotion féminine, de l’Enfance et des personnes vulnérables :    D’actualiser et d’adapter la stratégie nationale de lutte contre l’excision aux réalités nationales en tenant compte des bonnes pratiques traditionnelles ;

  1. D’actualiser et d’adapter la stratégie nationale de lutte contre l’excision aux réalités nationales en tenant compte des bonnes pratiques traditionnelles ;
  2. D’associer pour plus d’impact social les sages et les religieux dans la sensibilisation et la communication liée à ces pratiques ;
  3. De communiquer davantage pour faire connaitre le leadership de notre pays dans le domaine de la lutte contre ce fléau.

Au titre de la communication relative au quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitation.

 Il a été recommandé au Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan de :

  1. Lancer le processus de rédaction des termes de référence du recensement ;
  2. Profiter de ce recensement pour déclencher une dynamique en faveur des jeunes en termes d’emploi ;
  3. Associer étroitement les ministères de la Décentralisation, de la Sécurité, des Télécommunications, de la Promotion féminine et de la Santé dans ce processus afin de disposer d’une base de données complète sur l’état du pays.

Au titre de la communication relative à la Can 2021 au Cameroun

Il a été recommandé au Ministre de la Jeunesse et des Sports de :

  1. Définir une stratégie globale de développement du sport en général et du football en particulier ;
  2. Relancer la formation dans les métiers du sport à travers le développement des Centres de formation dédiée.

Enfin :

  1. Une commission est mise en place sous la présidence du Ministre Secrétaire Général à la Présidence afin de mener la réflexion sur la question de logement des Ministres et de faire des propositions.
  2. Le cadre de concertation créé pour la zone de Boké sera élargi aux problématiques posées par l’Usine de Friguia.
  3. Pour une meilleure compréhension de la procédure d’adoption des textes législatifs et règlementaires, le Conseil a demandé au Ministre Secrétaire Général du Gouvernement à faire une communication sur le sujet au prochain conseil interministériel.
  4. Enfin, le conseil a recommandé la mise en place d’une commission interministérielle présidée par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’Etranger chargée de faire l’état des lieux exhaustifs de la contribution financière de la Guinée auprès des organismes et institutions internationaux en vue de réfléchir sur une meilleure rationalisation de la participation de la Guinée.

 

Conakry, le 3 février 2022

𝙊𝙪𝙨𝙢𝙖𝙣𝙚 𝙂𝙖𝙤𝙪𝙖𝙡 𝘿𝙄𝘼𝙇𝙇𝙊, 𝙈𝙞𝙣𝙞𝙨𝙩𝙧𝙚 𝙙𝙚 𝙡𝙐𝙧𝙗𝙖𝙣𝙞𝙨𝙢𝙚, 𝙙𝙚 𝙡𝙃𝙖𝙗𝙞𝙩𝙖𝙩 𝙚𝙩 𝙙𝙚 𝙡𝘼𝙢𝙚́𝙣𝙖𝙜𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙙𝙪 𝙏𝙚𝙧𝙧𝙞𝙩𝙤𝙞𝙧𝙚, 𝙋𝙤𝙧𝙩𝙚𝙋𝙖𝙧𝙤𝙡𝙚 𝙙𝙪 𝙂𝙤𝙪𝙫𝙚𝙧𝙣𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement.

 

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 27 JANVIER 2022

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 27 JANVIER 2022

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 27 janvier 2022, de 10h à 12h, sous la haute autorité de son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Président du CNRD, Chef de l’État, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION
  2. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DU MARDI 25 JANVIER 2022
  • DIVERS

Au titre du premier point, Son Excellence Monsieur le Président de la Transition a rappelé que conformément à la charte de la transition, la liste définitive des membres du Conseil National de la Transition CNT a été publiée. Celle-ci découle du travail du CNRD suite aux efforts des équipes de MATD. Colonel Mamadi Doumbouya a remercié tous les acteurs et contributeurs qui ont travaillé pour la réussite de cette phase décisive du processus de la Transition. Par cet acte, l’organe législatif qui dessinera l’axe politique de la transition est mis en place.

Ensuite, le Président de la Transition a informé le conseil du démarrage très prochain de l’exécution du nouveau budget. Il a exhorté les membres du Gouvernement à la rigueur et au respect des procédures dans la passation des marchés publics.  Il les a invités à travailler avec intégrité et à ne jamais perdre de vue l’existence de la CRIEF.

Le Chef de l’État a par ailleurs fustigé le dysfonctionnement des Conseils d’Administration au sein des Établissements Publics à caractère Administratif. Il a instruit les ministres à accélérer le renouvellement des EPA et à veiller à leur efficacité.

Pour mieux planifier les politiques publiques, le Chef de l’État a annoncé un recensement général de la population.

Par ailleurs, le conseil a été informé qu’après concertation avec l’autorité de régulation des postes et télécommunications, il a été décidé la suppression de la facturation des communications vers les centres d’appels à compter du 1er février 2022. Le Chef de l’État a ordonné la réduction du tarif d’interconnexion et de la suppression de la redevance sur le trafic ON-NET pour permettre aux opérateurs de renouer avec les activités d’octroi de bonus aux consommateurs. Ce qui baissera les tarifs pour ces derniers et permettra de relancer le trafic.

Au titre du deuxième point de l’ordre du jour,

Le Premier ministre Chef du Gouvernement a abordé deux sujets :

Monsieur Mohamed Béavogui a d’abord félicité le Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan et le Gouverneur de la Banque Centrale pour le règlement des arriérés de paiement aux PMEs des dettes se situant entre 500 millions et 7 milliards de francs guinéens. Cette mesure aura des effets bénéfiques dans la relance de l’économie.

Ensuite, il a rappelé le parcours de validation des projets de décrets soumis à l’attention du Chef de l’État. Le Premier ministre a invité les membres du Gouvernement à respecter les différentes étapes de validation avant de notifier aux uns et aux autres que la décision finale des nominations relève des prérogatives du Président de la Transition.

Au titre des communications :

Le Ministre du Travail et de la Fonction Publique a fait une communication relative à l’Organisation du concours de recrutement de nouveaux fonctionnaires.

Au terme du débat, le Conseil décide :

  • D’auditer le fichier actuel afin de déterminer les besoins réels en termes de recrutement ;
  • De mettre en place un système de gestion du personnel et des plans de carrière au sein de la fonction publique ;
  • De mettre en cohérence les besoins de recrutement avec le plan de relance de l’économie.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a communiqué sur la situation relative à la production des passeports. Il a énuméré les multiples manquements constatés dans la mise en œuvre de la convention BOT signée entre le gouvernement guinéen et la société Iris.

Tout en soulignant le caractère stratégique et souverain de la production des passeports, le Conseil décide de :

  • Dépêcher dans l’urgence une mission en Malaisie afin d’ouvrir la discussion avec les dirigeants de la Société IRIS ;
  • Explorer l’opportunité de profiter des bonnes pratiques en matière de production des passeports dans la sous-région pour répondre aux besoins du pays.

 

La Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation a dans sa communication, fait l’état des lieux de la recherche scientifique et de l’innovation technologique.

La Ministre a sollicité l’accompagnement du gouvernement pour l’élaboration d’une politique Nationale de la recherche scientifique et de l’Innovation technologique en République de Guinée.

Au terme du débat, le Conseil recommande :

  • L’appui à la mise en place d’une politique nationale de la Recherche Scientifique tenant compte des synergies à développer avec le secteur privé ;
  • la mise en place d’un mécanisme de financement compétitif ;
  • la rationalisation du cadre existant en développant des mécanismes de protection des résultats de recherche.

Au titre des divers

Réaffirmant son attachement à la réussite de la participation guinéenne à l’événement mondial Dubaï Expo, le Président de la Transition a donné des instructions afin que la Guinée soit dignement honorée à ce rendez-vous avec des personnes utiles.

Enfin le Conseil a été informé du retour du Sily national tôt ce matin. Le Président de la Transition a déploré que la délégation guinéenne soit revenue au pays avec seulement trois joueurs. Il a instruit le ministre des sports de réfléchir à une meilleure organisation des sports et particulièrement du Football avec la détection, la prise en charge et la formation des jeunes talents dans notre pays.

 

Conakry, le 27 janvier 2022

𝙊𝙪𝙨𝙢𝙖𝙣𝙚 𝙂𝙖𝙤𝙪𝙖𝙡 𝘿𝙄𝘼𝙇𝙇𝙊, 𝙈𝙞𝙣𝙞𝙨𝙩𝙧𝙚 𝙙𝙚 𝙡𝙐𝙧𝙗𝙖𝙣𝙞𝙨𝙢𝙚, 𝙙𝙚 𝙡𝙃𝙖𝙗𝙞𝙩𝙖𝙩 𝙚𝙩 𝙙𝙚 𝙡𝘼𝙢𝙚́𝙣𝙖𝙜𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙙𝙪 𝙏𝙚𝙧𝙧𝙞𝙩𝙤𝙞𝙧𝙚, 𝙋𝙤𝙧𝙩𝙚𝙋𝙖𝙧𝙤𝙡𝙚 𝙙𝙪 𝙂𝙤𝙪𝙫𝙚𝙧𝙣𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩.

 

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement.

 

 

COMPTE-RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 20 JANVIER 2022

COMPTE-RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 20 JANVIER 2022

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 20 janvier 2022 de 10h à 12h sous la haute autorité de son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Président du CNRD, Chef de l’État, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

I.  MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION, PRÉSIDENT DU CNRD, CHEF DE L’ÉTAT, CHEF SUPRÊME DES ARMÉES

II. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DU MARDI 18 JANVIER 2022.

 

I.   MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION

A l’initiative du Président de la Transition, son Excellence le Colonel Mamadi DOUMBOUYA, la session ordinaire du Conseil des ministres de ce jeudi 20 janvier 2022 a débuté par une minute de silence à la mémoire de l’ancien président malien Ibrahima Boubacar Kéïta décédé à Bamako le dimanche 16 janvier et de Mme Aminata Touré, fille de l’ancien président guinéen Ahmed Sékou Touré et ancienne Maire de la Commune urbaine de Kaloum, décédée le mercredi 12 janvier 2022 au Maroc. L’ensemble des membres du gouvernement s’est joint au Président pour prier pour le repos éternel de l’âme des défunts.

Au titre du premier point de l’ordre du jour du Conseil des ministres, Son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Colonel Mamadi DOUMBOUYA, a demandé au Premier ministre et aux membres du Gouvernement d’apporter leur total soutien et de coopérer avec le Bureau de Suivi des Priorités Présidentielles (BSPP) créé le 10 janvier 2022.

Le Président a rappelé que le BSPP est un dispositif de coordination et de suivi de ses engagements, reformes, programmes et projets prioritaires de développement pour leur mise en œuvre rapide et l’atteinte des résultats. Le but est d’améliorer significativement les conditions de vie des populations guinéennes en permettant au Gouvernement de faire de la gestion axée sur les résultats une priorité.

Le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a saisi l’occasion pour rappeler aux membres du Gouvernement son attachement à la transparence dans la gestion publique avec notamment l’élimination de toute forme de conflit d’intérêt et la lutte contre la corruption au sein de l’Administration publique.

Pour ce qui concerne le secteur de l’énergie, le Président DOUMBOUYA a souligné la nécessité d’assurer la continuité de la desserte en électricité tout en attirant l’attention des Ministres sur la précarité de la situation actuelle. Il a réitéré son appel lancé lors du Conseil des ministres du 6 janvier 2022 demandant qu’une réflexion approfondie soit menée pour combler le déficit en énergie en veillant à ce que Électricité De Guinée (EDG) soit rentable ; ce qui passe par l’acquittement correct des factures d’électricité par les consommateurs et surtout des organismes publics et souhaite avoir une situation claire des dépenses et charges d’EDG.

Concernant la mesure de gel de plusieurs comptes publics prise à l’avènement du CNDR afin de sécuriser les deniers publics, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a demandé qu’un dégel progressif, au cas par cas, soit conduit. De même, le Président a instruit le ministre de l’Économie et des Finances et les services compétents de faire le point sur la dette guinéenne en sécurisant nos ressources par le paiement raisonné des créances.

Dans le domaine des Mines, le Président de la Transition a exigé l’arrêt de l’octroi de nouveaux permis miniers en attendant la restructuration de la Commission minière en charge de les délivrer. Même instruction concernant la délivrance de licences de pêche soumise à un moratoire qui sera maintenu.

Enfin, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a rappelé que pour une question de transparence, les investisseurs qui arrivent avec des propositions de projets doivent passer par l’Agence de Promotion des Investissements Privés (l’APIP), y compris pour les projets d’investissement portés par les départements ministériels

II.  COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DU MARDI 18 JANVIER 2022.

Dans sa communication, Monsieur le Premier Ministre a évoqué quatre points essentiels.

  1. Tout d’abord, Monsieur Mohamed Béavoguia rappelé que la situation économique du pays est toujours difficile et qu’elle ne s’améliore point surtout pour les travailleurs à bas revenus. Il était donc urgent de préparer un plan de relance économique s’appuyant entre autres, d’une part sur le paiement des arriérées en faveur des PME et d’autre part à accélérer les discussions avec les partenaires au développement afin de relancer les décaissements au niveau des projets. A cet effet, Monsieur Mohamed Béavogui a recommandé le dégel progressif de tous les comptes de manière à ce qu’il soit effectif le premier février 2022.
  2. Monsieur le Premier Ministre a informé les ministres que dans ce contexte il avait demandé lors d’une réunion précédente avec les entreprises du BTP que le point soit fait sur les arriérées dues par l’état pour mettre sur pied un plan d’apurement. En attendant, le Chef du Gouvernement a demandé à toutes les entreprises de reprendre tous les chantiers en cours ; ce qu’ils ont accepté de faire.
  3. Poursuivant, Monsieur le Premier Ministre, a également informé les membres du gouvernement de sa rencontre avec les responsables de l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) pour faire le point sur leurs activités. Mohamed Béavogui a fait savoir au conseil qu’il a découvert une institution qui a besoin d’être restructurée, réorganisée et soutenue, pour lui permettre de répondre à son mandat. Dans ce contexte, le Ministre Secrétaire Géneral de la Présidence a informé le conseil du travail déjà en cours pour assainir l’ANLC et avec pour objectifs d’obtenir des résultats dans les meilleurs délais : c’est-à-dire une ANLC qui fonctionne sur les bases des standards définit par les conventions internationales.
  4. Enfin, Monsieur le Premier Ministre, a informé les membres du gouvernement qu’il a invité le responsable de la déclaration des biens à la cour des comptes afin d’expérimenter la déclaration. Mohamed Béavogui a notifié aux membres qu’il a trouvé l’exercice facile et invité l’ensemble des membres du gouvernement à faire leurs déclarations de biens.

Il faut noter que la lutte contre la corruption et la déclaration des biens sont des actions de nature à renforcer la crédibilité du gouvernement.

AU TITRE DES COMMUNICATIONS :

Le Ministre du Travail et de la Fonction Publique a fait une communication relative à l’augmentation de la valeur du permis de travail délivré aux expatriés.

Au cours des débats, plusieurs membres du Gouvernement se sont exprimés. Les avis ont porté notamment sur la nécessité de sécuriser les permis de travail, d’adapter le type de permis de travail au type d’emploi, de respecter les accords internationaux, de protéger certains types d’emploi afin de les réserver aux nationaux et d’appliquer strictement le code du travail.

Au terme des débats, le Conseil a remercié et félicité le Ministre, et a fait les recommandations suivantes :

  • Maintenir temporairement le tarif actuel du permis travail (1.000 dollars) ;
  • Organiser des journées de réflexions approfondies visant à réduire les déperditions, et ainsi augmenter le niveau de recouvrement des recettes ;
  • Effectuer un recensement exhaustif des travailleurs étrangers soumis au paiement du Permis de travail en impliquant le Ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Internationale, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’Étranger et le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile ;
  • Instaurer une synergie d’actions des services d’inspection et de contrôle afin d’assurer un suivi rapproché régulier du mouvement des travailleurs expatriés pour maitriser le flux et de garantir le paiement des redevances ;
  • Collaborer avec les Ministères de l’Enseignement Supérieur et le Ministère de la Formation Professionnelle et le secteur privé pour améliorer les politiques des formations en adéquation avec les emplois disponibles.
  • Digitaliser le processus de délivrance et de gestion des permis de travail en vue de les sécuriser;

3.2. Le Ministre de la Santé a fait une communication relative à l’ouverture et la mise en concession de l’hôpital national Donka conformément à la décision du Conseil des Ministres du 25/11/2021 et à l’instruction du Président de la Transition. Il a fait les propositions suivantes à l’attention du Conseil :

  • Autoriser le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique à signer un contrat d’assistance technique pour la phase 1 de préparation de l’ouverture de l’Hôpital National Donka ;
  • Autoriser le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique à signer un contrat de concession pour la gestion déléguée pour une période de 24 mois, afin de permettre l’ouverture de l’hôpital avec un concessionnaire en place ;
  • Autoriser le Ministre de l’Economie, des Finances du Plan (MEFP) et le Ministre du Budget à décaisser les montants à partir du Budget National de Développement (BND) pour payer la 1ère année de concession, incluant la phase d’ouverture (voir budget ci-joint) ;

Poursuivre les discussions et soumettre la requête pour le financement de la concession et des opérations du CHU de Donka pour au moins 4 ans.

Au cours des débats, plusieurs membres du Gouvernement se sont exprimés. Les avis ont porté notamment sur la nature de la convention, les risques liés à ce modèle de gestion des établissements de santé publique.

Au terme des débats, le Conseil a remercié et félicité le Ministre pour sa communication. Le Conseil a recommandé la mise en place d’une Commission de travail composée du Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, du Ministère du Budget, de l’ACGP et du Ministère de la Santé. Cette commission a pour mission d’analyser la convention et de faire des propositions concrètes au prochain Conseil Interministériel.

Le Ministre des Infrastructures et des Transports a fait une communication relative à la Gestion du Transport Public à Conakry et de la convention d’exploitation d’Albayrak Transportation S.A, convention qui expire le 31 janvier 2022. Il a évoqué 3 scenarios :

  1. Assurer la continuité du service public avec la société Albayrak pendant une période de 6 mois à compter du 1er Février 2022 et payer 0 milliards de GNF d’arriérées ;
  2. Mettre fin au contrat d’Albayrak et créer un directoire de gestion composé de cadres guinéens ;
  3. Arrêter totalement les activités d’Albayrak avant l’acquisition de nouveaux bus.

Au cours des débats, plusieurs membres du Gouvernement se sont exprimés sur la nature du contrat avec la société Albayrak Transportation S.A. De même, la nécessité d’assurer la continuité de service public pour éviter de pénaliser les usagers a été évoquée. Enfin, d’autres ont estimé que l’Etat devrait procéder à l’acquisition d’une centaine d’autobus permettant une nette amélioration au service de transport public à Conakry.

Au terme des débats, le Conseil a remercié et félicité le Ministre et a recommandé de travailler pour la prolongation du contrat d’Albayrak pour une durée de 6 mois à compter du 1er février 2022. Dans cet intervalle, le Conseil a recommandé au Ministre de définir et de mettre en place une stratégie à long terme en faisant de l’acquisition de centaines de bus une priorité absolue. Cette stratégie permettra de régler définitivement les problèmes de transport à Conakry.

La Ministre des Postes Télécommunications et de l’Économie Numérique a fait une communication relative à la problématique de la communication électronique gouvernementale. Madame la Ministre a expliqué que son ministère a déjà initié des actions immédiates et urgentes afin de mettre en place une communication électronique gouvernementale de qualité et sécurisée. Elle a indiqué que cette communication électronique inclue la mise en place des éléments suivants :

  • Un intranet gouvernemental sécurisé (messagerie électronique, téléphonie IP, Visioconférence) ;
  • Une connexion internet fiable, de qualité et sécurisée ;
  • Un système sécurisé de gestion et d’archivage électronique des documents du gouvernement.

Au cours des débats, les avis ont porté notamment sur la nécessité d’avoir des infrastructures et outils de communication harmonisés et sécurisé ; l’urgence de rapatrier le .GN qui est une question de souveraineté nationale et ; enfin la nécessité d’harmoniser la fourniture de l’internet au sein de tous les entités gouvernementales.

Au terme des débats, le Conseil a remercié et félicité la Ministre des Postes Télécommunications et de l’Économie Numérique et a recommandé les actions suivantes :

  • La création d’un Conseil National de la Digitalisation (CND), la programmation et la tenue des assises nationales sur la digitalisation ;
  • La réhabilitation par chaque ministère des réseaux informatiques et la mise à niveau des équipements et matériels informatiques en leur sein, sur la base d’un cahier des charges établi par le MPTEN, et sous la coordination du MPTEN, en vue d’une communication gouvernementale fiable et sécurisée ;
  • La mise en œuvre de toutes les mesures pour le rapatriement du .GN
  • L’appui des Ministères de la Sécurité et de la Justice pour l’ouverture d’une enquête, afin d’identifier et d’appréhender les personnes présentes sur le territoire national qui entravent le rapatriement du .GN.

 

Conakry, le 20 janvier 2022

Ousmane Gaoual DIALLO, Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Porte-Parole du Gouvernement.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement.

 

COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 13 JANVIER 2022

COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 13 JANVIER 2022

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 13 janvier 2022 de 10h à 12h sous la haute autorité de son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Président du CNRD, Chef de l’État, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

I. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION, PRÉSIDENT DU CNRD, CHEF DE L’ÉTAT, CHEF SUPRÊME DES ARMÉES.

II. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DU MARDI 11 JANVIER 2022.

III. RECOMMANDATIONS ET DÉCISIONS

IV. DIVERS

 

I.             MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION

Au titre du premier point de l’ordre du jour, Son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Colonel Mamadi DOUMBOUYA, a instruit le Gouvernement de procéder à un réexamen du Cadre organique des départements ministériels en rationalisant le nombre de postes, en limitant par exemple à cinq le nombre de conseillers. Cette restructuration doit également permettre d’éliminer les conflits de compétence.

C’est dans ce même cadre que le Président de la République a instruit le Ministre des Affaires Étrangères, des Guinéens de l’Étranger et de l’Intégration Africaine de prendre rapidement toutes les dispositions utiles pour une réforme profonde et efficace de la diplomatie guinéenne.

Sur la situation des bourses d’études, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a instruit le Ministre des Affaires Étrangères de faire la situation des bourses disponibles en collaboration avec les Ambassades.

Pour ce qui concerne le maintien de l’ouverture des frontières avec la République du Mali, le Président de la Transition a indiqué que cette décision devrait permettre de renforcer les liens séculaires d’amitié entre la République sœur du Mali et la Guinée.   Il a aussi souligné qu’au vue de l’évolution de la situation, des mesures sont à l’étude pour faciliter la mobilité des personnes et de leurs biens en sécurité.

Au plan des Infrastructures, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a indiqué que la finalisation des travaux de bitumage de la Route Nationale N°1 est une priorité. Il a demandé au Ministre des Infrastructures et des Transports de se pencher sur la question des indemnisations des personnes impactées par le déguerpissement sur le tracé de la route, soulignant toutefois que l’intérêt public doit primer sur les intérêts individuels dans le respect des droits de chacun.

II.           COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DU MARDI 11 JANVIER 2022.

Dans sa communication, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Mohamed BEAVOGUI a évoqué la situation économique du pays rappelant à l’ensemble des membres du gouvernement que le baromètre de la performance économique du pays est l’amélioration du bien-être de la population. Par conséquent, il a instruit au Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan de préparer assez rapidement des mesures de relance économique à présenter lors du prochain Conseil de Coordination Économique et des Reformes. De même, il a mentionné qu’il faut commencer à payer toutes les dettes intérieures inferieures à 500 millions de GNF afin de favoriser les Petites et Moyennes Entreprises (PME). En outre, le Premier Ministre a informé le Conseil qu’une grande partie des lettres de mission a été finalisée et que le reste le sera cette semaine. Il a également rappelé aux membres du Gouvernement le circuit adopté pour les projets de décrets à savoir : arbitrage et validation au niveau du Ministre de la Fonction Publique, ensuite transmission pour vérification de conformité au Secrétariat General du Gouvernement, enfin transmission pour révision et visa de la Primature. Le Premier Ministre, chef du Gouvernement a demandé un respect scrupuleux de ce circuit. Enfin, M. BEAVOGUI a invité les Ministres à travailler étroitement avec leurs collaborateurs nommés par décret présidentiel.

Au titre des communications, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME a fait une communication relative à l’organisation de la 2ème édition du Guinea Investment Forum II (GUIF 2) qui se tiendra en marge de la Journée nationale de la Guinée à l’Exposition universelle de Dubaï, du 12 au 14 février 2022.

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement présents se sont exprimés. Les avis ont porté notamment sur :

  • L’utilité de faire circuler une note à ce sujet aux membres du gouvernement.
  • L’assurance d’une participation effective de très haut niveau du gouvernement.
  • La nécessité que le Ministère du Commerce de L’Industrie et des PME fasse le tour des autres ministères concernés pour discuter de leurs projets respectifs ainsi que leur niveau de maturité.

Le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a fait une communication relative à la situation des boursiers guinéens à l’étranger. Après examens minutieux, le Ministre a relevé les dysfonctionnements suivants :

  • Le manque de transparence dans l’attribution des bourses aux lauréats du baccalauréat ;
  • La faiblesse des bourses payées mensuellement aux étudiants (de 40-60 dollars américain) ;
  • La non connaissance des effectifs réels des étudiants boursiers à l’étranger et ;
  • L’absence de politique incitative pour le retour des étudiants diplômés au pays.

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement se sont exprimés. Les avis ont porté entre autres sur l’exigence d’établir une cohésion entre les services à la Présidence, au Ministère de l’Enseignement Supérieur et au Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’alphabétisation dans la gestion des bourses extérieurs en Guinée. De même, le Conseil a été informé du travail effectué à la demande de la Présidence dans le cadre de l’assainissement de la gestion des boursiers et l’état des lieux de l’effectif des étudiants guinéens à l’étranger.

III-             RECOMMANDATIONS ET DÉCISIONS.

Au terme du débat, le Conseil a remercié et félicité le Ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, et a fait les recommandations ci-après :

  • S’assurer que les projets sélectionnés sont en parfaite adéquation avec la vision du CNRD, du Gouvernement et le cadre logique déjà développé.
  • Sélectionner prioritairement les projets matures et prêts pour un financement.
  • Optimiser la présence de la délégation guinéenne et saisir l’opportunité pour « vendre » le potentiel économique de la Guinée. A cet effet, les Ministres économiques doivent préparer un document récapitulatif des avantages comparatifs de la Guinée en matière d’investissement.
  • Proposer un planning détaillé des différentes activités à mener à Dubaï.

Le Conseil a également remercié et félicité chaleureusement le Ministre l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation pour sa communication. Il a remercié également le Ministre Directeur de Cabinet et le Ministre Secrétaire General pour le travail déjà accompli à la Présidence dans le dossier des Boursiers. Enfin, le Conseil a recommandé aux différentes entités de travailler en équipe et dans un premier temps de faire un état exhaustif de l’ensemble des étudiants guinéens à l’étranger. Ensuite de revoir les processus d’attribution des bourses afin d’en assurer la transparence et l’équité. Enfin, il a été recommandé au Ministre Secrétaire General de la Présidence de compiler tous les résultats et de faire des propositions concrètes lors d’un prochain Conseil Interministériel.

IV.            DIVERS

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civil a informé le conseil de l’interruption momentanée de la distribution de passeports due au concessionnaire qui ne respecte pas ses engagements.

Le ministre de la Fonction Publique a demandé aux membres du gouvernement de lui faire parvenir la liste de leurs personnels contractuels en vue d’une régularisation potentielle.

 

Conakry, le 13 janvier 2022

𝐑𝐨𝐬𝐞 𝐏𝐨𝐥𝐚 𝐏𝐫𝐢𝐜𝐞𝐦𝐨𝐮, 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐈𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧,

 

𝐄𝐧 𝐥𝐢𝐞𝐮 𝐞𝐭 𝐩𝐥𝐚𝐜𝐞 𝐝𝐞 :

𝐎𝐮𝐬𝐦𝐚𝐧𝐞 𝐆𝐚𝐨𝐮𝐚𝐥 𝐃𝐈𝐀𝐋𝐋𝐎, 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐫𝐛𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞, 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞, 𝐏𝐨𝐫𝐭𝐞-𝐏𝐚𝐫𝐨𝐥𝐞 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭

𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐦𝐢𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐂𝐞𝐥𝐥𝐮𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭.

𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄-𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄𝐒 𝐃𝐔 𝐉𝐄𝐔𝐃𝐈 𝟔 𝐉𝐀𝐍𝐕𝐈𝐄𝐑 𝟐𝟎𝟐𝟐

𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄-𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄𝐒 𝐃𝐔 𝐉𝐄𝐔𝐃𝐈 𝟔 𝐉𝐀𝐍𝐕𝐈𝐄𝐑 𝟐𝟎𝟐𝟐

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 6 janvier 2022 de 10h à 12h sous la haute autorité de son 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 𝐥’𝐄́𝐭𝐚𝐭, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐬𝐮𝐩𝐫𝐞̂𝐦𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐀𝐫𝐦𝐞́𝐞𝐬, 𝐥𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀.

𝑳𝒆𝒔 𝒑𝒐𝒊𝒏𝒕𝒔 𝒔𝒖𝒊𝒗𝒂𝒏𝒕𝒔 𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒊𝒏𝒔𝒄𝒓𝒊𝒕𝒔 𝒂̀ 𝒍’𝒐𝒓𝒅𝒓𝒆 𝒅𝒖 𝒋𝒐𝒖𝒓 :

𝐈. 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑𝐄𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍, 𝐏𝐑𝐄𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐔 𝐂𝐍𝐑𝐃, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐃𝐄 𝐋’𝐄𝐓𝐀𝐓, 𝐂𝐇𝐄𝐅 𝐒𝐔𝐏𝐑𝐄𝐌𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐀𝐑𝐌𝐄𝐄𝐒.

𝐈𝐈. 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟒 𝐉𝐀𝐍𝐕𝐈𝐄𝐑 𝟐𝟎𝟐𝟐.

𝐈𝐈𝐈. 𝐑𝐄𝐂𝐎𝐌𝐌𝐀𝐍𝐃𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐄𝐓 𝐃𝐄𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒

𝐈𝐕. 𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒

 

𝐈. 𝐌𝐄𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐃𝐄 𝐒𝐎𝐍 𝐄𝐗𝐂𝐄𝐋𝐋𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐌𝐎𝐍𝐒𝐈𝐄𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐏𝐑𝐄𝐒𝐈𝐃𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐓𝐑𝐀𝐍𝐒𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍

Au titre du premier point de l’ordre du jour, Son 𝐄𝐱𝐜𝐞𝐥𝐥𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐨𝐮𝐦𝐛𝐨𝐮𝐲𝐚, a instruit le Ministre Délégué à la Défense de procéder à un inventaire exhaustif des équipements agricoles de son département qui peuvent être utilisés pour contribuer au programme de développement agricole de la Guinée.

Il a également demandé au Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage à faire en sorte que notre pays soit dans l’avenir moins dépendant des importations de riz et des produits avicoles.

Concernant le secteur des Arts et de la Culture, le chef de l’État, a salué, à cet effet, la participation du Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Alpha Soumah, à la 6ème édition du Festival Culturel du Fouta Djallon organisée fin décembre à Labé. Le Président a rappelé que la culture était un facteur d’unité et de rayonnement de la Guinée à l’international. Il est temps de reconquérir cette place.

Pour le Ministre des infrastructures, 𝐋𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀 a instruit d’élaborer un Plan Directeur du Port Autonome et d’accélérer les travaux d’extension.

Pour le ministère de l’action sociale, le Président de la Transition a expliqué que l’accompagnement des retraités de la Fonction publique doit être une priorité pour le Premier Ministre et le Gouvernement à travers notamment la recherche d’une solution de revalorisation des pensions.

Au Ministre de la Jeunesse et des Sports, 𝐋𝐞 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥 𝐌𝐚𝐦𝐚𝐝𝐢 𝐃𝐎𝐔𝐌𝐁𝐎𝐔𝐘𝐀 a demandé de revoir la composition du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) avant d’engager les dépenses.

Enfin, en souhaitant la bienvenue au Ministre de la Justice, 𝐌𝐞 𝐌𝐨𝐫𝐢𝐛𝐚 𝐀𝐥𝐚𝐢𝐧 𝐊𝐨𝐧𝐞́, le Chef de l’État a rappelé tout son attachement à une Justice qualifiée, indépendante, impartiale et rigoureuse.

𝐈𝐈. 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐓𝐄 𝐑𝐄𝐍𝐃𝐔 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐒𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐎𝐑𝐃𝐈𝐍𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐔 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐄𝐈𝐋 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐄𝐑𝐈𝐄𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐀𝐑𝐃𝐈 𝟐𝟏 𝐃𝐄𝐂𝐄𝐌𝐁𝐑𝐄 𝟐𝟎𝟐𝟏.

Dans sa communication, le Premier Ministre, 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭, 𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐌𝐨𝐡𝐚𝐦𝐞𝐝 𝐁𝐄𝐀𝐕𝐎𝐆𝐔𝐈, a abordé deux points au titre de son message. Tout d’abord il a souhaité la bienvenue dans le groupe au nouveau Ministre de la Justice, Me Moriba Alain Koné. Tout en lui rappelant la très lourde charge qui lui incombe de diriger ce ministère, il l’a assuré son soutien total ainsi que celui de l’ensemble de ses nouveaux collègues. Ensuite, il a informé le Conseil du sinistre survenu à Boffa avec l‘incendie qui a ravagé tout un village. Il a notifié au Conseil que sur instruction de son Excellence M. le Président de la République, il avait conduit une délégation ministérielle sur place afin de constater les dégâts et apporter un soutien moral et matériel de son Excellence M. le Président de la République, de lui-même, du Gouvernement et de l’ensemble du peuple de Guinée aux personnes sinistrées.

Au titre des communications, le Ministre de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat a fait une communication relative au projet de vulgarisation des conventions internationales sur la protection, la mise en valeur et la transmission du patrimoine culturel National. Le Ministre a rappelé que la République de Guinée est dotée d’un patrimoine culturel matériel et immatériel très riche et varié. En effet, disait-il, les quatre (4) régions naturelles regorgent d’un nombre important de sites et monuments historiques, de sites archéologiques, de paysages culturels, d’ensembles architecturaux et d’innombrables pratiques rituelles, artistiques et culturelles qui leur sont associées. Par conséquent, il a estimé qu’il était temps, à l’instar des autres Nations du monde.

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement présents se sont exprimés. Les avis ont porté notamment entre autres sur :

  • 𝘓’𝘪𝘮𝘱𝘰𝘳𝘵𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘢 𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘳𝘷𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘶𝘯𝘦 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯.
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘧𝘢𝘪𝘳𝘦 𝘶𝘯 𝘪𝘯𝘷𝘦𝘯𝘵𝘢𝘪𝘳𝘦 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘭𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘵𝘰𝘶𝘴 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘪𝘵𝘦𝘴 𝘵𝘰𝘶𝘳𝘪𝘴𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦𝘴 𝘥𝘶 𝘱𝘢𝘺𝘴, 𝘥𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘳𝘦́𝘱𝘦𝘳𝘵𝘰𝘳𝘪𝘦𝘳 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘷𝘶𝘭𝘨𝘢𝘳𝘪𝘴𝘦𝘳.
  • 𝘓𝘢 𝘳𝘦𝘴𝘵𝘢𝘶𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘧𝘦𝘴𝘵𝘪𝘷𝘢𝘭𝘴 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘶𝘹 𝘦𝘵 𝘢𝘶𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘵𝘳𝘰𝘶𝘱𝘦𝘴 𝘢𝘳𝘵𝘪𝘴𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦𝘴 𝘲𝘶𝘪 𝘳𝘦𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘯𝘵𝘢𝘪𝘦𝘯𝘵 𝘭𝘦𝘴 𝘷𝘢𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘳𝘵𝘪𝘴𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦𝘴 𝘥𝘶 𝘱𝘢𝘺𝘴.
  • 𝘓𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 𝘢𝘥𝘦́𝘲𝘶𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦 𝘭’𝘢𝘳𝘵 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘭’𝘦́𝘥𝘶𝘤𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭𝘦 𝘢𝘧𝘪𝘯 𝘥𝘦 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵𝘵𝘳𝘦 𝘢𝘶𝘹 𝘨𝘦́𝘯𝘦́𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘢𝘤𝘵𝘶𝘦𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘧𝘶𝘵𝘶𝘳𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘴’𝘦𝘯 𝘪𝘮𝘱𝘳𝘦́𝘨𝘯𝘦𝘳 𝘦𝘵 𝘴’𝘦𝘯 𝘢𝘱𝘱𝘳𝘰𝘱𝘳𝘪𝘦𝘳.
  • 𝘓𝘦 𝘥𝘦́𝘷𝘦𝘭𝘰𝘱𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘱𝘰𝘭𝘪𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘱𝘶𝘣𝘭𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦, 𝘥𝘶 𝘵𝘰𝘶𝘳𝘪𝘴𝘮𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭’𝘢𝘳𝘵𝘪𝘴𝘢𝘯𝘢𝘵 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘥𝘦𝘴 𝘰𝘣𝘫𝘦𝘤𝘵𝘪𝘧𝘴 𝘥𝘦 𝘤𝘰𝘶𝘳𝘵 𝘦𝘵 𝘮𝘰𝘺𝘦𝘯 𝘵𝘦𝘳𝘮𝘦 𝘱𝘳𝘦́𝘤𝘪𝘴 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘷𝘶𝘭𝘨𝘢𝘳𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴.
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘰𝘵𝘦́𝘨𝘦𝘳 𝘭’𝘢𝘳𝘵 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘨𝘶𝘪𝘯𝘦́𝘦𝘯𝘯𝘦 𝘱𝘢𝘳 𝘥𝘦𝘴 𝘣𝘳𝘦𝘷𝘦𝘵𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘶𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘱𝘢𝘵𝘦𝘯𝘵𝘦𝘴 𝘢̀ 𝘭’𝘪𝘯𝘴𝘵𝘢𝘳 𝘥𝘦 𝘱𝘭𝘶𝘴𝘪𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘱𝘢𝘺𝘴 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘴𝘰𝘶𝘴-𝘳𝘦́𝘨𝘪𝘰𝘯.
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥’𝘢𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘶𝘯 𝘮𝘶𝘴𝘦́𝘦 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭 𝘥𝘪𝘨𝘯𝘦 𝘴𝘦𝘭𝘰𝘯 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘵𝘢𝘯𝘥𝘢𝘳𝘥𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘶𝘹.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage a fait une communication portant sur la campagne Agricole 2022-2023 et les équipements agricoles. Elle s’articulait sur trois (3) principaux sujets qui sont (i) le mécanisme de distribution et de gestion des engrais, (ii) l’inventaire et l’état actuel des équipements agricoles et (iii) la nécessité de se doter d’un code foncier rural.

Pour conclure sa communication, le Ministre a fait certaines propositions/recommandations au Conseil Interministériel dont entre autres :

𝘢) 𝘊𝘰𝘯𝘤𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘢 𝘥𝘪𝘴𝘱𝘰𝘯𝘪𝘣𝘪𝘭𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘭𝘢𝘯𝘤𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘢𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 :

𝘪. 𝘓𝘢 𝘳𝘦́𝘢𝘤𝘵𝘪𝘷𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘱𝘳𝘦̂𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘉𝘈𝘋𝘌𝘈 𝘥’𝘶𝘯 𝘮𝘰𝘯𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘥𝘦 55 𝘮𝘪𝘭𝘭𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘜𝘚𝘋 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦 𝘮𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘦̀𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘌́𝘤𝘰𝘯𝘰𝘮𝘪𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦𝘴 𝘍𝘪𝘯𝘢𝘯𝘤𝘦𝘴 ;

𝘪𝘪. 𝘓𝘦 𝘭𝘢𝘯𝘤𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘢𝘯𝘥𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘣𝘢𝘴𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘣𝘦𝘴𝘰𝘪𝘯𝘴 𝘦𝘹𝘱𝘳𝘪𝘮𝘦́𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘤𝘢𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦 2022-2023 ;

𝘪𝘪𝘪. 𝘓𝘦 𝘳𝘦𝘤𝘳𝘶𝘵𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘪𝘷𝘦́𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦𝘳𝘤𝘪𝘢𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘥𝘪𝘴𝘵𝘳𝘪𝘣𝘶𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 ;

𝘣) 𝘊𝘰𝘯𝘤𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘢 𝘮𝘦́𝘤𝘢𝘯𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 :

𝘪. 𝘓𝘦 𝘳𝘦𝘤𝘳𝘶𝘵𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘥𝘦𝘶𝘹 𝘰𝘱𝘦́𝘳𝘢𝘵𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘱𝘳𝘪𝘷𝘦́𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘨𝘦𝘴𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘦́𝘲𝘶𝘪𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘴𝘦́𝘤𝘶𝘳𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘦𝘯𝘨𝘪𝘯𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘢̀ 𝘵𝘳𝘢𝘷𝘦𝘳𝘴 𝘭’𝘪𝘯𝘴𝘵𝘢𝘭𝘭𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥’𝘶𝘯 𝘴𝘺𝘴𝘵𝘦̀𝘮𝘦 𝘥𝘦 𝘨𝘦́𝘰𝘭𝘰𝘤𝘢𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘎𝘗𝘚 ;

𝘪𝘪. 𝘓𝘢 𝘧𝘢𝘤𝘪𝘭𝘪𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥’𝘢𝘤𝘲𝘶𝘪𝘴𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘥𝘦 𝘮𝘢𝘵𝘦́𝘳𝘪𝘦𝘭 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘦𝘯 𝘦́𝘭𝘪𝘮𝘪𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭’𝘪𝘯𝘵𝘦́𝘨𝘳𝘢𝘭𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦𝘴 𝘥𝘳𝘰𝘪𝘵𝘴 𝘥𝘦 𝘥𝘰𝘶𝘢𝘯𝘦 ; 𝘓’𝘢𝘤𝘲𝘶𝘪𝘴𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘱𝘳𝘰𝘨𝘳𝘦𝘴𝘴𝘪𝘷𝘦 𝘥’𝘦𝘯𝘷𝘪𝘳𝘰𝘯 1000 𝘯𝘰𝘶𝘷𝘦𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘮𝘢𝘤𝘩𝘪𝘯𝘦𝘴 (𝘥𝘰𝘯𝘵 300 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘶𝘯 𝘥𝘦́𝘱𝘢𝘳𝘵) 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘭𝘦́𝘵𝘦𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘦́𝘲𝘶𝘪𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘥𝘦𝘴 𝘊𝘗𝘈 𝘦𝘵 𝘤𝘦́𝘥𝘦𝘳 𝘢𝘶𝘹 𝘱𝘰𝘱𝘶𝘭𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘢̀ 𝘵𝘳𝘢𝘷𝘦𝘳𝘴 𝘥𝘦𝘴 𝘮𝘦́𝘤𝘢𝘯𝘪𝘴𝘮𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘤𝘳𝘦́𝘥𝘪𝘵-𝘣𝘢𝘪𝘭 ; 𝘓’𝘶𝘵𝘪𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 100 𝘵𝘳𝘢𝘤𝘵𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘴𝘦́𝘤𝘶𝘳𝘪𝘴𝘦́𝘴 𝘢𝘶 𝘯𝘪𝘷𝘦𝘢𝘶 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘎𝘦𝘯𝘥𝘢𝘳𝘮𝘦𝘳𝘪𝘦 𝘢̀ 𝘚𝘰𝘯𝘧𝘰𝘯𝘪𝘢 ;

𝘤) 𝘊𝘰𝘯𝘤𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘤𝘰𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘳𝘶𝘳𝘢𝘭 :

𝘪. 𝘓𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 𝘱𝘭𝘢𝘤𝘦 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘪𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘮𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘦́𝘳𝘪𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘲𝘶𝘪 𝘢𝘶𝘳𝘢 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘮𝘪𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘰𝘱𝘰𝘴𝘦𝘳 𝘶𝘯 𝘮𝘦́𝘤𝘢𝘯𝘪𝘴𝘮𝘦 𝘳𝘢𝘱𝘪𝘥𝘦 𝘦𝘵 𝘴𝘦́𝘤𝘶𝘳𝘪𝘴𝘦́ 𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘳𝘮𝘢𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘦𝘴 𝘣𝘢𝘶𝘹 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘥𝘰𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘢𝘷𝘢𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘥𝘦́𝘣𝘶𝘵 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘢𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦 2022-2023 ;

𝘪𝘪. 𝘓𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘦 𝘦𝘯 œ𝘶𝘷𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘍𝘦𝘶𝘪𝘭𝘭𝘦 𝘥𝘦 𝘙𝘰𝘶𝘵𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘳𝘶𝘳𝘢𝘭 𝘲𝘶𝘪 𝘢𝘣𝘰𝘶𝘵𝘪𝘳𝘢 𝘢̀ 𝘭’𝘦́𝘭𝘢𝘣𝘰𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘱𝘰𝘭𝘪𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦̀𝘳𝘦 𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘦𝘵 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘭𝘰𝘪 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦̀𝘳𝘦 𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘭’𝘢𝘤𝘤𝘰𝘮𝘱𝘢𝘨𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘦 𝘭’𝘈𝘍𝘋 ;

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement se sont exprimés. Les avis ont porté notamment entre autres sur :

  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥’𝘢𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘶𝘯𝘦 𝘷𝘪𝘴𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘶𝘯𝘦 𝘱𝘰𝘭𝘪𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦 𝘣𝘪𝘦𝘯 𝘥𝘦́𝘧𝘪𝘯𝘪𝘵 ;
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘳𝘦𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘵𝘢𝘵𝘶𝘵𝘴 𝘦𝘵/𝘰𝘶 𝘭𝘢 𝘨𝘰𝘶𝘷𝘦𝘳𝘯𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘩𝘢𝘮𝘣𝘳𝘦 𝘯𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘢𝘭𝘦 𝘥’𝘈𝘨𝘳𝘪𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘢𝘧𝘪𝘯 𝘲𝘶’𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘱𝘶𝘪𝘴𝘴𝘦 𝘱𝘭𝘦𝘪𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘳𝘦𝘮𝘱𝘭𝘪𝘳 𝘴𝘢 𝘮𝘪𝘴𝘴𝘪𝘰𝘯 ;
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘵𝘦𝘯𝘪𝘳 𝘤𝘰𝘮𝘱𝘵𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘪𝘮𝘱𝘢𝘤𝘵 𝘦𝘯𝘷𝘪𝘳𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘢𝘭 𝘥𝘦 𝘭’𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘶𝘭𝘵𝘶𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘱𝘢𝘳 𝘤𝘰𝘯𝘴𝘦́𝘲𝘶𝘦𝘯𝘵 𝘥’𝘢𝘴𝘴𝘰𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘭𝘦 𝘔𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘦̀𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘌𝘯𝘷𝘪𝘳𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘤𝘦𝘳𝘵𝘢𝘪𝘯𝘦𝘴 𝘱𝘳𝘪𝘴𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘥𝘦́𝘤𝘪𝘴𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘶 𝘥𝘦́𝘷𝘦𝘭𝘰𝘱𝘱𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘥𝘶 𝘤𝘰𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘪𝘦𝘳 𝘳𝘶𝘳𝘢𝘭 ;
  • 𝘓𝘢 𝘯𝘦́𝘤𝘦𝘴𝘴𝘪𝘵𝘦́ 𝘥𝘦 𝘭𝘪𝘮𝘪𝘵𝘦𝘳 𝘷𝘰𝘪𝘳𝘦 𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘥𝘪𝘳𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘪𝘮𝘱𝘰𝘳𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘥𝘦𝘴 𝘱𝘳𝘰𝘥𝘶𝘪𝘵𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘵 𝘢𝘷𝘪𝘤𝘰𝘭𝘦𝘴 (𝘱𝘰𝘶𝘭𝘦𝘵𝘴, œ𝘶𝘧𝘴, 𝘦𝘵𝘤.) ;
  • 𝘓𝘢 𝘨𝘦𝘴𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘥𝘦́𝘲𝘶𝘢𝘵𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 𝘯𝘰𝘵𝘢𝘮𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘮𝘢𝘯𝘲𝘶𝘦 𝘥𝘦 𝘧𝘰𝘳𝘮𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘱𝘱𝘳𝘰𝘱𝘳𝘪𝘦́𝘦 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘭’𝘶𝘵𝘪𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘢𝘨𝘳𝘪𝘤𝘶𝘭𝘵𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘥𝘦𝘴𝘥𝘪𝘵𝘴 𝘪𝘯𝘵𝘳𝘢𝘯𝘵𝘴 ;

𝐈𝐈𝐈- 𝐑𝐄𝐂𝐎𝐌𝐌𝐀𝐍𝐃𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐒 𝐄𝐓 𝐃𝐄𝐂𝐈𝐒𝐈𝐎𝐍𝐒.

Au terme du débat, le Conseil a remercié et félicité le Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat pour sa communication. Le Conseil a recommandé au Ministre de se pencher sur toutes les suggestions soulevées au cours des débats et de préparer une politique publique sur la promotion de la culture, de l’art et du tourisme qui fera l’objet d’une communication lors d’un des prochains Conseils Interministériels. Cette politique doit inclure entre autres des mesures incitatives pour relancer lesdits secteurs plus précisément ceux de l’art et de la culture.

Le Conseil a remercié et félicité le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage pour sa communication. Le Conseil a validé l’ensemble des propositions de Mr le Ministre. En outre, le Conseil a recommandé au Ministre de tenir compte des éléments soulevés lors du débat et de développer une politique agricole de transition pour la Guinée avec une vision claire et bien définit.

𝐈𝐕 – 𝐃𝐈𝐕𝐄𝐑𝐒

Le Ministre de la Fonction Publique et du Travail a informé le Conseil que certains fonctionnaires qui devraient faire valoir leur droit à la retraite ne l’ont toujours pas fait. Il a rajouté qu’il a déjà mis en application la note circulaire de son Excellence M. le Premier Ministre sur la méthode de remplacement des ayants droit à la retraite. Ainsi, le Premier ministre rappelé et insisté au niveau des Ministres que la consigne du Président de la République sur ce sujet était claire : « 𝑻𝒐𝒖𝒕𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒆𝒓𝒔𝒐𝒏𝒏𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒊 𝒅𝒐𝒊𝒗𝒆𝒏𝒕 𝒂𝒍𝒍𝒆𝒓 𝒂̀ 𝒍𝒂 𝒓𝒆𝒕𝒓𝒂𝒊𝒕𝒆 𝒊𝒓𝒐𝒏𝒕 𝒂̀ 𝒍𝒂 𝒓𝒆𝒕𝒓𝒂𝒊𝒕𝒆 ». Il a instruit de suivre scrupuleusement la note circulaire déjà distribuée.

 

𝘾𝙤𝙣𝙖𝙠𝙧𝙮, 𝙡𝙚 6 𝙟𝙖𝙣𝙫𝙞𝙚𝙧 2022

𝙊𝙪𝙨𝙢𝙖𝙣𝙚 𝙂𝙖𝙤𝙪𝙖𝙡 𝘿𝙄𝘼𝙇𝙇𝙊, 𝙈𝙞𝙣𝙞𝙨𝙩𝙧𝙚 𝙙𝙚 𝙡’𝙐𝙧𝙗𝙖𝙣𝙞𝙨𝙢𝙚, 𝙙𝙚 𝙡’𝙃𝙖𝙗𝙞𝙩𝙖𝙩 𝙚𝙩 𝙙𝙚 𝙡’𝘼𝙢𝙚́𝙣𝙖𝙜𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙙𝙪 𝙏𝙚𝙧𝙧𝙞𝙩𝙤𝙞𝙧𝙚, 𝙋𝙤𝙧𝙩𝙚-𝙋𝙖𝙧𝙤𝙡𝙚 𝙙𝙪 𝙂𝙤𝙪𝙫𝙚𝙧𝙣𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩